« Liège Digital Twin », un projet pour construire la métropole de demain.


Publié le 07-02-2022 à 17:26

Un digital twin – ou jumeau numérique – peut être défini comme étant un modèle virtuel d’un processus, d’un produit, d’une entité physique, d’une ville ou d’un service. Il permet de visualiser, calculer, comparer différents scénarios et par conséquent, il aide à la prise de décisions.







Liège Digital Twin

Liège, construire ensemble la métropole de demain

 

Objectif :      faciliter le partage de données à distance afin de simuler, planifier et piloter la métropole de Liège de façon transversale et collaborative : urbanisme, mobilité, logistique, énergie, économie, administration et population, gestion des risques,…

 

  1. Gouvernance du projet :

 

Le projet « Liège Digital Twin » est initié par le GRE-Liège. Dans les phases allant de la conception à la modélisation du projet, un consortium composé du GRE-Liège, de Liège Métropole, de la SPI (Valorisation des projets Mind it, Mobility,…), de l’Université de Liège (plusieurs facultés) et de RESA, serait porteur du projet jusqu’à la passation et la mise en œuvre vers la structure « Liège Métropole ».

 

  1. Description du Digital Twin

 

Un digital twin – ou jumeau numérique – peut être défini comme étant un modèle virtuel d’un processus, d’un produit, d’une entité physique, d’une ville ou d’un service. Il permet de visualiser, calculer, comparer différents scénarios et par conséquent, il aide à la prise de décisions.

 

Le jumeau numérique est la technologie de demain. Plusieurs régions européennes en sont déjà convaincues (ex. Rennes, Nantes, …). Le GRE-Liège a perçu une réelle opportunité dans le développement d’un digital twin de la métropole de Liège.

 

Cette association des mondes virtuel et physique permet une multitude de possibilités, comme par exemple

  • Analyser les données et surveiller les systèmes pour éviter les problèmes avant même qu’ils ne surviennent (par exemple, les inondations),
  • Développer de nouvelles opportunités (par exemple la gestion de la mobilité),
  • Planifier l’avenir en utilisant des simulations (par exemple pour l’urbanisme, la construction d’un immeuble ou la taille de pousse des arbres), etc,
  • Utiliser des données en direct et en continu afin de calculer des mesures telles que la consommation d'énergie (par exemple les smart grids).

 

  1. Pourquoi Liège ?

 

Le GRE-Liège et ses partenaires pensent que l’agglomération morphologique de Liège constitue le périmètre de référence car :

  • Elle est constituée des communes qui intègrent l’ensemble des bâtiments contigus, depuis le centre de l’agglomération liégeoise jusqu’à la fin du continuum urbain.
  • En plus de l’entité centrale qu’est la Ville de Liège, elle englobe les communes suivantes : Ans, Beyne-Heusay, Chaudfontaine, Engis, Flémalle, Fléron, Grâce-Hollogne, Herstal, Oupeye, Saint-Nicolas, Seraing, Soumagne.
  • Ce périmètre a aussi l’avantage de concentrer la majorité des friches industrielles, la Meuse, l’extension du tram et la plupart des grandes infrastructures de transport (aéroport, Trilogiport, gare fret…).

 

  1. Applications ciblées pour la métropole de Liège

 

L’étude réalisée par le GRE-Liège sur l’opportunité de développer un « digital twin » de la métropole de Liège a mis en évidence l’intérêt de ce jumeau numérique pour plusieurs types d’applications :

 

  • Administration et population l’ensemble des services des administrations peuvent trouver une utilité dans une plateforme mutualisée des informations et des données. La gestion des risques est par exemple une application non négligeable du digital twin. Des catastrophes – naturelles ou non – peuvent être simulées telles que des crues, des attentats, etc. L’ensemble des autres services trouvent un intérêt dans la gestion du territoire, la communication, l’analyse ou encore l’aide à la décision.

 

  • Urbanisme : le digital twin permet de centraliser l’ensemble des informations liées à l’urbanisme dans un seul endroit, d’intégrer et de simuler des projets dans l’ensemble de leur environnement et de communiquer sur ces projets.

 

  • Mobilité : les services publics utilisent également le digital twin afin de prendre des décisions stratégiques en termes de mobilité, d’implantation de véhicules autonomes, de fluidification du trafic en temps réel, etc.

 

  • Logistique : le digital twin est un outil de prise de décisions stratégiques concernant notamment la problématique du last miles.

 

  • Énergie : le digital twin permet notamment d’analyser l’utilisation de l’énergie et de l’optimiser. Il permet également la cartographie mutualisée des impétrants et le partage des informations.

 

  • Économie : L’économie connaît aujourd’hui des changements dus aux nouvelles technologies. Ces technologies peuvent être testées et simulées au sein du digital twin afin d’être améliorées. Le digital twin peut également servir d’outil afin de convaincre les autorités de la réussite d’un projet émergent.

 

  1. Développement technologique 2022-2026

 

Le processus de développement se décompose en 5 temps :

  • La réalisation d’un prototype (ULiège),
  • L’architecture et la collecte des données,
  • Le développement d’un modèle 3D
  • L’insertion des données dans le modèle,
  • Le développement d’applications métier et la visualisation de celles-ci.

 

Info : catherine.robert@greliege.be

 

 

Avec le soutien du Ministre de l'Economie, de l'Industrie, de l'Innovation et du Numérique.